Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

Trois grands types de paysages agricoles

publié le 8 janvier 2015 (modifié le 2 février 2016)
IMG/jpg/yv-fdt-5-typologie-agri.jpg
© 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines

Typologie des paysages agricoles, principaux secteurs

La carte « paysages et agriculture » montre bien la dominante des grandes cultures dans l’occupation agricole des sols (en jaune sur la carte). En 2010 (source Agreste), 74 000 ha sont cultivés en céréales et oléo-protéagineux, auxquels s’ajoutent 1 085 ha de plantes industrielles : soit 85 % des surfaces cultivées, à comparer aux 863 ha de légumes de plein air (1% des surfaces) et 4 672 ha de surface toujours en herbe (5% des surfaces). Mais cette réalité quantitative doit être nuancée en termes de paysage.

IMG/jpg/yv-8-224.jpg
© 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines

Paysage agricole de grandes cultures : champ de céréales et moisson en Beauce Yvelinoise, entre Ablis et Boinville-le-Gaillard

IMG/jpg/yv-16-088.jpg
© 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines

Paysage agricole maraîcher : champ de salades en plaine de Montesson, avec La Défense à l’horizon

IMG/jpg/yv-8-495.jpg
© 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines

Paysage agricole de lisière forestière : prairie s et élevage de chevaux en lisière occidentale du massif de Rambouillet, vers Adainville.

Dans le contexte particulier des Yvelines, il est difficile d’évoquer les paysages agricoles sans les lier aux deux autres grandes composantes du territoire départemental : l’urbanisation d’une part (30 % de la superficie du département) et la forêt (32% du département). Agriculture, forêts et urbanisation cohabitent en effet assez étroitement dans l’espace. C’est ainsi qu’au moins trois grands types de paysages agricoles se rencontrent :

  • les paysages agricoles des grandes cultures, dans les parties Yvelinoises du Vexin, de la Beauce, du Drouais, et dans la plaine de Versailles, ainsi que dans la plaine alluvaile de la vallée de la Seine ;
  • les paysages agricoles urbains traditionnellement maraîchers, dans la ceinture de Paris et la vallée de la Seine ;
  • enfin les paysages agricoles des lisières forestières et des petites vallées, sur le plateau de l’Yveline/Hurepoix et à ses marges, ainsi que dans les vallées affluentes de la Seine.

Malgré leurs aspects très variés, ces trois grands types composent des campagnes urbaines ou périurbaines, du fait de la population qui les occupent (la part des agriculteurs et même des ruraux est minoritaires dans les communes) et des usages de loisirs qui s’y développent.